testosterone

Comment développer naturellement sa testostérone

Il est désormais bien connu que les habitants d’Okinawa, la célèbre île aux centenaires du Japon, possèdent des taux de testostérone beaucoup plus importants que les hommes occidentaux moyens de 30 ans plus jeune.

Pourtant la testostérone baisse rapidement avec l’âge. Quels sont donc leurs secrets et comment booster cette hormone de croissance pour augmenter son énergie et stimuler son bien-être ?

Quel taux de testostérone ?

Maintenir un bon niveau de testostérone peut être difficile aujourd’hui. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette hormone concerne aussi bien les hommes que les femmes. Chez les femmes, la testostérone est produite quotidiennement à partir des ovaires et des glandes surrénales.

Comme les hommes, les femmes ayant un faible taux de testostérone ressentent souvent une fatigue chronique, une baisse de leur libido et une diminution de leur sentiment de bien-être.

C’est une hormone que tout le monde devrait surveiller !

Chez l’homme, un faible taux de testostérone est un problème de santé majeur. Mais il est facile d’y remédier. Des traitements naturels existent pour vous aider à retrouver un taux normal rapidement. Et les changements peuvent être très rapides.

Les bienfaits de la testostérone

La testostérone est l’hormone sexuelle responsable de la définition de la masculinité. Cependant, cette hormone clé est également nécessaire pour stimuler le désir sexuel, augmenter la libido, augmenter l’excitation et assurer la satisfaction sexuelle des hommes comme des femmes.

La testostérone intervient également dans les fonctions suivantes :

  • ​Réponse saine à la douleur
  • ​Taux suffisant de globules rouges
  • ​Sommeil régulier
  • ​Densité osseuse optimale
  • ​Masse musculaire
  • ​Niveau d’énergie élevé

La testostérone contribue au développement des organes sexuels et aux identifications propres aux hommes. C’est ce que l’on appelle une hormone androgène. Elle est à l’origine du développement du système pileux, de la production de sperme et du développement musculaire.

Bien que les femmes ont en moyenne des taux 6 fois moins élevés que ceux des hommes, cette hormone est malgré tout nécessaire à l’équilibre de leur organisme. Elle participe à la densité osseuse et musculaire, à la libido et à la bonne santé du système cardio-vasculaire.

Les risques d’un faible taux de testostérone

Au fur et à mesure que les hommes et les femmes vieillissent, leur taux de testostérone diminue naturellement. Cette diminution peut cependant s’accélérer plus rapidement que la normale en raison du mode de vie sédentaire des pays développés.

Un mode de vie sédentaire favorise le développement des certaines pathologies telles que :

  • le stress chronique
  • des carences nutritionnelles
  • un déséquilibres de la flore intestinale
  • une carence en vitamine D
  • une prise de poids
  • un déséquilibre corporel

Toutes ces pathologies favorisent les maladies chroniques. Elles appauvrissent notamment la réponse immunitaire normale, conduisent à l’obésité et au diabète, affectent l’organisme et diminuent le métabolisme.

La qualité de vie se dégrade et la longévité diminue.

Un mode de vie sédentaire est la recette parfaite pour un bas niveau de testostérone.

Stimuler sa testostérone naturellement

Pour répondre à ce problème très courant, voici quelques solutions pour booster son taux de testostérone de manière tout à fait naturelle.

booster naturellement sa testostérone avec le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent

Le premier des stimulants naturels de testostérone est le jeûne intermittent. Quel est l’intérêt d’effectuer un jeûne intermittent ? Il peut permettre de multiplier par 4 le niveau de testostérone. Une étude américaine révèle que les taux d’hormone de croissance ont explosé à la hausse par rapport à la référence de  base chez les hommes qui n’ont pas consommé de calories pendant 24 heures et que les taux d’hormone de croissance sont corrélés à la testostérone.

Le jeûne intermittent signifie essentiellement que vous sautez le petit déjeuner et que vous mangez vos repas plus près l’un de l’autre. Vous mangerez trois repas par jour : un à midi, un à 15 h et votre dernier repas vers 18 h. Cela permet à vos organes de se reposer, surtout votre foie, qui est très important pour l’équilibre naturel des hormones, surtout la testostérone.

Entrainement de musculation et entrainement fractionné

Si vous voulez naturellement augmenter vos taux de testostérone et d’hormone de croissance, combinez un entraînement de musculation avec des séances d’entraînement fractionné ou  HIIT.

Faites au moins trois séances de sport par semaine, et soulevez des poids lourds avec 6 à 12 répétitions. Travailler tous les groupes musculaires importants aidera votre corps à se concentrer sur le maximum de muscles. Plus précisément, le fait de pratiquer un entrainement de force pendant au moins 30 minutes peut être très bénéfique pour stimuler les faibles taux de testostérone.

L’entraînement musculaire induit la libération d’hormone de croissance et de testostérone. Les résultats montrent que l’entrainement avec des poids ou au poids du corps, même modéré, augmente les taux sériques de testostérone chez les pratiquants.

En plus de l’entraînement de force, la combinaison avec l’entraînement par intervalles comme l’entraînement fractionné est la meilleure combinaison globale pour augmenter l’hormone de croissance.

L’entraînement fractionné permet non seulement d’augmenter les taux de testostérone, mais aussi de maintenir votre taux à un niveau élevé et prévenir son déclin. Cet entraînement consiste à faire de l’exercice au niveau de votre effort maximal pendant un court intervalle afin de brûler les glucides stockés dans votre corps (glycogène), suivi d’une période de faible intensité physique pour la récupération.

Suite à ce type d’entrainement, votre corps brûle des graisses pendant les 36 heures suivantes pour remplacer les réserves d’énergie vitales de votre corps.

En plus d’augmenter votre taux de testostérone, Il peut aider à brûler de 3 à 9 fois plus de graisse, à réduire votre rythme cardiaque au repos, à abaisser votre tension artérielle, à garder votre cerveau jeune en augmentant la circulation sanguine et à aider à la détoxification en stimulant le système lymphatique.

Consommer des acides gras essentiels

Incorporer des graisses saines à votre alimentation et éliminer la consommation de mauvaises graisses est essentiel. La plupart des hommes à faible taux de testostérone consomment une nourriture trop riche en glucides et mauvais gras. Vous devez vous débarrasser de ces calories inutiles au plan nutritionnel et les remplacer par des protéines et de bons acides gras.

Lorsque l’homme diminue sa consommation de bon gras, les concentrations sériques d’androstènédione et de testostérone diminuent également. Ceci indique que les régimes alimentaires trop pauvres en gras peuvent aussi avoir des conséquences néfastes pour le taux de testostérone, notamment chez l’homme.

​Qu’est-ce que les graisses saines ?

Ce sont tout d’abord les acides gras saturés sains, comme l’​huile de coco et les produits laitiers fermentés crus comme le yaourt, le fromage de chèvre ou de brebis cru. Cependant, évitez les produits laitiers conventionnels parce qu’ils risquent d’altérer votre taux de testostérone.

Ce sont aussi les oméga-3​, présents dans le saumon ou d’autres types de poisson comme le maquereau et les sardines. Ils sont présents également dans les graines de lin, les graines de chia et les noix de Grenoble.

Les acides gras mono-insaturés, tels que l’avocat ou l’huile d’olive et les amandes, peuvent être des stimulants naturels de la testostérone. Ils aident vraiment à obtenir ces graisses saines qui peuvent vous aider à augmenter naturellement votre taux de testostérone.

Faire une détox du foie

Faire un nettoyage de son foie serait également un stimulant naturel à la production de testostérone.

Lorsqu’il ne fonctionne pas de manière optimale, cela affecte notre production de cette hormone. La testostérone sérique est réduite jusqu’à 90% chez les hommes atteints de cirrhose, les taux diminuant à mesure que la maladie hépatique progresse.

Cela montre à quel point la santé du foie est vitale pour doper la testostérone, et d’innombrables études vérifient les effets de la fonction hépatique sur la celle-ci.

Réduire le stress

La frustration, la mauvaise humeur ou un état de stress permanent font baisser le taux de testostérone avec le temps. Le stress chronique détruit la qualité de vie.

Le stress mental et physique n’est pas forcément nuisible pour le corps s’il est ponctuel. Le problème survient lorsque le stress est chronique. Le corps produit alors du cortisol, l’hormone du stress.

​Lorsque le taux de cortisol est élevé, la testostérone se retrouve à un niveau beaucoup plus bas qu’avant l’apparition du cortisol. Cela signifie qu’il faut trouver les moyens de soulager le stress afin de maintenir le taux de testostérone élevé. Faire attention à ses émotions, en particulier le ressentiment, la colère et la frustration, aide à se sentir sentir mieux. Il en découle l’augmentation naturelle du taux de testostérone.

Prendre de la vitamine D

L’un des nutriments les plus importants qui peuvent aider à augmenter les niveaux de testostérone est la vitamine D3. Celle-ci stimule naturellement la testostérone, jusqu’à 30 % chez les hommes en surpoids. Cette vitamine est également liée à la prévention et au traitement du cancer.

75 à 80% des français présentent une insuffisance en vitamine D. Une carence en vitamine D impacte négativement le taux de testostérone. La solution la plus simple est de s’exposer au soleil 20 à 30 minutes par jour pour recharger l’organisme de cette vitamine essentielle.

Si l’exposition au soleil n’est pas possible, la prise d’un complément peut être nécessaire. C’est particulièrement pratique en hiver. À côté de la vitamine D, d’autres compléments qui peuvent aider à favoriser votre testostérone, comme les​ herbes adaptogènes qui abaissent la cortisol ou comme le ginseng. Celui-ci est d’ailleurs reconnu pour être un autre stimulant naturel de la testostérone.

Éviter les aliments sucrés

Équilibrer votre taux d’hormones et augmenter naturellement celui de testostérone commence par de débarrasser de sa dépendance au sucre. Le sucre est en effet lié à l’épuisement des niveaux de testostérone de plusieurs façons.

En effet, par exemple, les diabétiques de type II sont deux fois plus susceptibles de développer des taux de testostérone faibles.

Une alimentation riche en céréales et en sucres transformés augmente la glycémie de façon chronique.

Pour empêcher la glycémie de se détraquer, le pancréas produit de l’insuline pour transporter le sucre présent dans le sang vers les cellules et le transformer en énergie.

Si les cellules sont exposées à l’insuline pendant une longue période, le corps développe alors une résistance à l’insuline, ce qui cause le diabète de type II.

Une fois le diabète développé, le corps n’est plus en mesure de produire les bons niveaux de testostérone.

Dormir suffisamment

Dormir suffisamment et au bon moment est l’un des moyens naturels les plus efficaces d’augmenter la testostérone. La plupart des gens ont besoin d’au moins 7 heures de sommeil par nuit.

Le rythme circadien du corps se réinitialise tous les soirs. Il libère des substances chimiques, qui contribuent à l’équilibre hormonal global et peuvent prévenir de faibles taux de testostérone.

Selon certains scientifiques, une heure de sommeil entre 22 h et 2 h du matin a les mêmes effets curatifs sur votre corps que deux heures de sommeil avant ou après cette plage horaire. L’idéal serait donc d’aller au lit vers 22 heures et de se réveiller vers 6 heures du matin pour un équilibre hormonal optimal.

Surveiller son poids

Pour les personnes en surpoids avec une masse grasse trop importante, la perte de poids a pour conséquence une augmentation naturelle de la testostérone. Si l’on considère les effets de la résistance à l’insuline et des mauvaises habitudes de sommeil sur la testostérone, c’est tout à fait logique, car ils sont tous étroitement liés à l’obésité. Au cœur de cette question se trouve l’élimination des sucres transformés issus de votre alimentation, ce qui est lié à l’insomnie, à l’obésité, au diabète et d’innombrables troubles hormonaux.

A lire également